Skip to content

La Crise du sens

juin 16, 2010

Jean-François Mattéi

Une grande partie de la pensée moderne est une pensée de la crise, comme on le voit chez Baudelaire, Nietzsche et Heidegger, ou, plus près de nous, chez Camus, Arendt et Steiner. C’est donc une pensée de l’angoisse, là où la pensée chrétienne était une pensée de la déréliction de l’homme et donc du salut, et la pensée antique une pensée de l’ordre du monde, et donc du bonheur. Est-il possible aujourd’hui, en repensant les diverses orientations de l’éthique, de penser au-delà du nihilisme ?

Table des matières

ISBN : 2-35018-035-2 ; prix : 12 euros
Format : 11,5×18,5 ; 128 p.
Publicités

From → philosophie

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :